Answered

Bienvenue sur Laurentvidal.fr, votre plateforme de questions-réponses. Trouvez les meilleures solutions à vos questions ici.

Bonjour,j'ai un DM de français que je ne comprend pas pouvez vous m'aider svp?

Petit globe de cristal,
Petit globe de la terre,
Je vois au travers de toi
Ma jolie boule de verre.

Nous sommes tous enfermés
Dans ton sein dur et sévère
Mais si poli, si lustré
Arrondi par la lumière.

Les uns : ce cheval qui court
Une dame qui s'arrête
Cette fleur dans ses atours
Un enfant sur sa planète.

Les autres : assis à table
Ou fumant un petit peu,
D'autres couchés dans le sable
Ou chauffant leurs mains au feu,

Et nous tournons sur nous-mêmes
Sans vertige et sans effort
Pareils au ciel, à ses pierres
Nous luisons comme la mort.

1.strophe 1 et 2:a.Quels liens entre la réalité et l'imaginaire repérez vous?
b.quelle double image de la terre ces deux strophes donnent-elles? developpez

2.strophes 3 et 4:a.Comment les phrases sont-elles construite?
b.Quelle vision du monde ces strophes livre-elles?Expliquez.

3.Expliquez la dernière strophe.

4.A quels effets de rythme et/ou de sonorités êtes vous sensible?Expliquez

5.Quels sentiments le poète exprime-t-il dans ce poème?Justifiez votre réponse.

Sagot :

Réponse :

1.strophe 1 et 2 : a.Quels liens entre la réalité et l'imaginaire repérez vous?

b.quelle double image de la terre ces deux strophes donnent-elles? Développez

On évoque la terre : réalité et boule de cristal : l'imaginaire.

Deux  images : globe de cristal, boule de verre. ce sont des métaphores.

2.strophes 3 et 4  a. Comment les phrases sont-elles construites ?

b. Quelle vision du monde ces strophes livrent-elles ? Expliquez.

Enumération de phrases sans verbe principal.

On a une vison désordonnée du monde, comme des gros plans.

3. Expliquez la dernière strophe.

Et nous tournons sur nous-mêmes

Sans vertige et sans effort

Pareils au ciel, à ses pierres

Nous luisons comme la mort.

Impression de manège . Le dernier vers est très énigmatique. Une comparaison qui se termine par le mot MORT. La terre st à la fois un univers lisse et brillant et une prison de verre.

4. A quels effets de rythme et/ou de sonorités êtes vous sensible ? Expliquez

J'aime les deux premiers quatrains et l' anaphore "Petit globe", les allitérations en T et S.

5.Quels sentiments le poète exprime-t-il dans ce poème ? Justifiez votre réponse.

L'admiration parce qu'il voit des beautés et l'impression d'enfermement et de tournis "nous tournons sur nous-mêmes"

Explications :